Consommation d’un chauffage au sol électrique

Pour connaître l’impact réel d’un système de chauffage au sol électrique et notamment ses conséquences en matière de consommation, il est important d’en comprendre le fonctionnement. Alors, avant de nous intéresser en détail à la consommation d’un chauffage électrique et plus particulièrement à la consommation des planchers chauffants électriques, voici un rappel du fonctionnement de ces systèmes et un focus sur leurs atouts. La consommation d’un chauffage au sol électrique n’aura plus de secret pour vous.

Le fonctionnement d’un plancher chauffant

Tout d’abord, il convient de différencier le chauffage au sol à eau et le chauffage au sol électrique. Nous allons aussi nous focaliser sur le second cité.

Un chauffage au sol électrique – également appelé plancher chauffant électrique – est constitué d’éléments chauffants (c’est-à-dire de résistances) qui peuvent prendre la forme de couronnes ou de trames.

Il existe des trames qui s’installent directement sous un parquet flottant, des trames pensées pour le carrelage ou encore des solutions mixtes, qui s’adaptent à n’importe quel revêtement (système de découplage). Il existe également des solutions de trame pensées spécialement pour certaines pièces, et notamment pour les salles de bains. Cette diversification des produits et la variété de solutions permet d’installer un plancher chauffant électrique pour de nombreux projets, qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’une rénovation.

Un plancher chauffant électrique n’est pas simplement réservé à une construction neuve en appartement ou maison. Même pour votre rénovation de bâtisse ou votre réfection d’appartement, vous avez le droit à ce système de chauffage innovant et économe.

Les avantages du plancher chauffant électrique

Parlons de la consommation d’un système de plancher chauffant électrique. il s’agit d’une solution technique qui est considérée comme un investissement éco-énergétique. En effet, si le coût d’installation est élevé, le coût de chauffage à l’usage est lui réduit. Voilà pourquoi de nombreux fournisseurs d’énergie et des professionnels du bâtiment recommandent l’installation d’un chauffage au sol afin d’avoir une solution respectueuse de l’environnement et économe dans le temps.

  • Un plancher chauffant électrique fonctionne à basse température. Selon le sol qui diffuse la chaleur (carreaux de carrelage, vinyle, moquette, plancher), une température maximale sera atteinte. Le sol ne va pas devenir brûlant, une limite haute est prévue. Dans tous les cas, cette température sera moins élevée que celle constatée sur un radiateur électrique classique. Le plancher chauffant est ainsi bien plus économe en énergie pour pouvoir diffuser une chaleur équivalente. Il possède un meilleur rendement.
  • Au-delà de la consommation directe, un système de chauffage au sol électrique est également pensé pour mieux réguler la chaleur et notamment chauffer d’une manière plus homogène les grands volumes. Alors qu’avec un radiateur électrique, la chaleur reste majoritairement à proximité du radiateur, cela n’est pas le cas avec un chauffage au sol. Il n’existe pas de « points froids » et la chaleur est répartie uniformément dans l’espace.
  • Enfin, sachez qu’un système de chauffage au sol permet de réchauffer rapidement une pièce. Cette montée en température accélérée est aussi un atout réel pour réduire la consommation totale.

Consommation d’un plancher chauffant électrique

Au sein des catalogues des fournisseurs de systèmes de planchers chauffants, on retrouve des solutions de tramage et de treillis avec des niveaux de puissance qui oscillent entre 80 W/m² et 140 W/m² pour les installations les plus classiques, 150W/m² et 200W/m² pour les installations les plus puissantes.

La consommation de votre système de plancher chauffant électrique sera directement dépendante de ce niveau de puissance retenu mais également de la source d’énergie que vous utilisez pour le faire fonctionner.

Ainsi, un plancher chauffant électrique peut être associé à des panneaux solaires, une pompe à chaleur ou encore une chaudière au gaz. Selon l’énergie retenue, le coût final ne sera pas le même.

Évidemment, l’association avec un système de production d’énergie solaire est l’idéal. Cette énergie gratuite permet d’optimiser le coût total de votre chauffage au sol électrique. Mais il existe également d’autres alternatives. C’est le cas notamment si vous faites le choix d’une pompe à chaleur. La consommation annuelle d’énergie sera très réduite si vous choisissez une pompe à chaleur dernière génération, une chaudière au gaz naturel ou encore une chaudière à condensation.