Développement durable : chauffage gaz ou pompe à chaleur

Comment choisir entre le gaz naturel ou une pompe à chaleur pour se chauffer ? Si vous cherchez à installer un nouvel équipement de chauffage dans votre logement, il est important de vous intéresser à l’énergie que vous allez utiliser pour ensuite définir le bon équipement. Afin de concilier développement durable et chauffage, quelle est la meilleure solution ? Pour vous aider, nous passons en revue les avantages et les inconvénients de chacune des solutions, et nous vous recommandons des configurations optimales si vous souhaitez vous équiper avec une pompe à chaleur ou avoir recours à une chaudière à gaz. Voici notre article dédié pour mieux vous chauffer et suivre les principes de développement durable : chauffage gaz ou pompe à chaleur, c’est le match !

Chaudière ou pompe à chaleur : le gaz contre l’électricité !

Si vous hésitez entre deux systèmes de chauffage, à savoir la chaudière gaz ou la pompe à chaleur, c’est en réalité une comparaison frontale entre les atouts du chauffage avec l’électrique ou du chauffage avec le gaz qu’il faut mener. Si vous avez accès au gaz de ville dans votre logement, mais que vous vous demandez si cette énergie est pertinente et peut être remplacée par l’électrique, voici comment effectuer votre choix.

Les avantages et inconvénients d’une chaudière (chauffage gaz)

Une chaudière gaz offre un excellent confort thermique et les équipements de dernière génération possèdent des niveaux de rendement élevés. Une chaudière gaz s’avère également peu encombrante et facile à installer, rentable rapidement grâce à des économies importantes.

  • Une chaudière gaz à condensation récupère la vapeur d’eau émise par la combustion pour préchauffer l’eau. Le rendement est optimal.
  • Une chaudière à gaz basse température transmet une eau avec une température plus basse qu’avec les chaudières classiques. Le rendement est légèrement inférieur mais ce type de chaudière peut s’installer en remplacement d’une ancienne chaudière existante sans surcoût pour l’adaptation. Pratique pour des travaux de rénovation et faire évoluer votre logement sans tout casser.

Le problème d’un chauffage gaz avec chaudière est avant tout un problème de pollution. Ce système de chauffage est en effet émetteur de CO2. Alors, même si le gaz naturel pollue moins que certaines autres énergies comme le fioul domestique, la pollution n’est pas totalement supprimée. Pour des performances optimales et un impact sur l’environnement réduit, il faut se tourner vers les chaudières à condensation gaz. Il s’agit d’appareils avec des performances énergétiques très importantes, et une combustion bien maîtrisée.

Il convient également d’évoquer le sujet du coût. Le prix du gaz est soumis à des fluctuations et s’avère relativement instable dans le temps. Il s’agit donc d’une solution de chauffage qui est rentable et économique, mais qui nécessite de prendre en compte les fluctuations à venir du gaz… dont le prix ne devrait pas baisser.

Les avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur (chauffage électrique)

Une pompe à chaleur comme mode de chauffage constitue une solution respectueuse de l’environnement. Aucun rejet dans l’atmosphère avec une PAC, et l’utilisation d’une énergie renouvelable (l’air) sont les atouts de ce système. On dit que la pompe à chaleur créée une énergie renouvelable, car elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

  • La pompe à chaleur air-air absorbe les calories de l’extérieur pour créer de la chaleur à l’intérieur, diffusée par des émetteurs.
  • La pompe à chaleur air-eau récupère elle aussi l’air extérieur puis le restitue dans un circuit de fluide frigorigène.
  • La pompe à chaleur eau-eau va puiser dans les nappes phréatiques de la chaleur ensuite introduite dans le réseau de chauffage de votre logement.
  • La pompe à chaleur géothermique va chercher une source de chaleur directement dans la terre avec des capteurs dans le sol. Cette chaleur est ensuite diffusée au travers de radiateurs ou même d’un plancher chauffant.

La pompe à chaleur s’adapte sur une installation existante et peut permettre de convertir le chauffage actuellement en place dans votre logement rapidement (avec un système air-eau). Vous pouvez avoir recours à une pompe à chaleur air-air ou air-eau facilement, sans être dépendant d’un accès à une énergie en particulier. En effet, pour disposer d’une chaudière au gaz, vous devez obligatoirement être raccordé au gaz de ville (si tel n’est pas le cas, vous pouvez demander votre raccordement à GRDF, gestionnaire sur la majorité du réseau). Avec une pompe à chaleur, vous êtes autonome, une simple arrivée électrique suffit (sauf pour les systèmes eau-eau et géothermie, qui supposent une certaine typologie de sols).

Les pompes à chaleur possèdent des inconvénients. Impossible ou presque d’en installer une si vous habitez en appartement, car une unité extérieure doit être présente. Il faut alors obtenir l’accord de la copropriété, parfois difficile à négocier. Cette unité est d’ailleurs génératrice de nuisances sonores (sur certains modèles) et les performances ne sont pas toujours au rendez-vous. Pour qu’une pompe à chaleur fonctionne parfaitement, votre logement doit également être bien isolé. En matière de coût, l’installation est parfois chère… ce qui suppose un amortissement dans la durée.

Développement durable : chauffage gaz ou pompe à chaleur, comment faire le bon choix ?

Pour décider et faire le bon choix entre système de chauffage au gaz avec une chaudière ou système de chauffage électrique avec une pompe à chaleur, plusieurs critères doivent être pris en compte.

La situation de votre logement est le premier élément capital. Si, comme nous venons de le voir, vous n’avez pas accès au réseau de gaz de ville, il paraît déjà plus raisonnable d’abandonner la solution de la chaudière au gaz. Le raccordement est coûteux et ajouté à l’équipement en lui-même, l’opération ne sera pas rentable tout de suite. Pensez également si vous habitez en copropriété a demander l’autorisation pour installer un nouveau système.

Deuxième élément à prendre en compte, le budget dont vous disposez. Qu’il s’agisse d’une chaudière à gaz ou d’une PAC, le coût est important, et il vous faudra investir au moins 5 000 à 6 000 €. Heureusement, il existe des aides pour l’achat d’équipements performants et producteurs d’énergies renouvelables. C’est le cas par exemple avec le Crédit d’impôt Transition énergétique, la prime Coup de pouce ou encore l’aide Habiter Mieux Agilité de l’ANAH.

Vous pouvez acheter une pompe à chaleur ou une chaudière au gaz, ou même acheter les deux et les combiner ! Oui, vous pouvez utiliser une pompe à chaleur comme système de production d’énergie renouvelable en relève d’une chaudière.

Avec cette configuration, la chaudière se charge de la production d’eau chaude à forte température, et peut prendre le relais lorsque la température extérieure est trop basse. La pompe à chaleur, elle, fonctionne dans une plage de température idéale pour elle, pour convenir à vos besoins les plus fréquents. La meilleure solution est sans doute ce mix entre énergies et technologies.