Comment se chauffer sans polluer ?

Est-il possible d’avoir un mode de chauffage propre qui permet de ne pas polluer ? Si vous recherchez la solution qui limite votre impact sur l’environnement tout en permettant de chauffer votre logement, plusieurs pistes sont à poursuivre. Il est important de comprendre les différentes sources de pollution du chauffage avant de pouvoir ensuite s’orienter vers un type de chauffage en particulier propre et durable. Vous devez notamment savoir que la pollution peut être issue du fonctionnement du système de chauffage en lui-même (rejets de particules fines, de COV) ou être issu de l’énergie demandée pour le faire fonctionner (comme c’est le cas avec un chauffage électrique, qui nécessite une consommation importante) Comment se chauffer sans polluer ? Nous abordons ici quatre solutions techniques qui permettent de réduire votre impact sur l’environnement lors de l’utilisation de votre chauffage.

Chauffer sans polluer

Le chauffage est un élément important au sein de la consommation énergétique de tous les logements. Selon que vous habitiez en maison ou un appartement, et que vous bénéficiiez ou non d’une bonne isolation, la part du chauffage dans le montant des factures énergétiques peu représenter jusqu’à 70 voire même 80 %.

Comment se chauffer sans polluer

Se chauffer sans polluer devient inévitable, et il s’agit aujourd’hui d’une préoccupation majeure pour limiter notre utilisation des énergies fossiles et préserver la qualité de l’air. Quatre grandes solutions qui ont un impact réduit en matière de pollution émergent.

  • La pompe à chaleur
  • La chaudière à bois
  • Le chauffage solaire
  • La chaudière à condensation
Comment se chauffer sans polluer
  • Chauffer sans polluer avec une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur peut utiliser l’énergie contenue dans l’air extérieur pour chauffer l’air intérieur, ou aller puiser dans le sol les calories nécessaires pour réchauffer l’air ambiant. Dans tous les cas, une pompe à chaleur exploite une ressource naturelle et ce avec une production d’air chaud ou d’eau chaude sans aucun polluant. Bien entendu, pour fonctionner, une pompe à chaleur nécessite une consommation électrique. Mais en fonctionnement, aucun polluant n’est émis.

L’installation d’une pompe à chaleur suppose des travaux onéreux. C’est le cas notamment si vous optez pour la géothermie, solution la plus efficace mais également la plus chère. La facture peut largement dépasser les 15 000 € mais la consommation va diminuer de manière très forte.

L’aérothermie apporte déjà des résultats très importants et permet avec un coût plus réduit (5000 à 7000 €) de se chauffer sans polluer. Pourquoi la géothermie induit-t-elle des coûts plus importants ? Car cette technologie nécessite plus d’espace (avec des capteurs de surface enterrés) et des travaux complets qui intègrent notamment le terrassement et le forage. Votre logement n’y est peut-être pas éligible par la nature de son sol. Bref, si vous souhaitez vous chauffer sans polluer avec une pompe à chaleur, la aérothermie est accessible dans tous les cas, la géothermie peut être possible. Renseignez-vous !

  • Chauffer sans polluer avec une chaudière à bois

La chaudière à bois utilise les bûches et les granulés pour chauffer. Il s’agit d’une solution qui limite la pollution car le bois est réputé pour être neutre en carbone. Il s’agit là d’une conclusion qui est souvent contestée, car la neutralité du bois suppose une reforestation et une gestion durable des forêts… ce qui n’est pas le cas à l’échelle de la planète !

Le bois émet des polluants lors de sa combustion. Il est donc nécessaire de disposer d’un système de chauffage qui répond aux dernières normes et traite les particules émises. La meilleure solution consiste à choisir un appareil avec une alimentation automatique et permettant une autonomie de plusieurs jours. Les modèles de chaudière à bois les plus haut de gamme fonctionnent avec des granulés de sciure compressée. Ces granulés ont un rendement élevé. En ce qui concerne le coût d’installation, il faut compter au moins 5 000 € et parfois plus de 10 000 € pour une installation qui intègre l’appareil, la pose et la mise en route.

  • Chauffer sans polluer avec un chauffage solaire

Il n’y a pas que l’air extérieur ou encore l’énergie présente dans le sol qui permettent de se chauffer sans polluer ! Le soleil aussi peut nous aider. Les panneaux solaires peuvent pour vous dans votre logement venir en complément d’un autre système de chauffage et vous aider à réduire votre pollution.

Le coût d’installation d’un système de chauffage solaire est élevé : environ 15 000 €, pose comprise, pour une maison d’une surface de 100 m². Mais les économies réalisées ensuite sont importantes, l’énergie solaire pouvant vous permettre de couvrir de 20 à plus de 40 % de vos besoins en énergie et notamment en chauffage.

Sachez que l’installation d’un chauffage solaire pour chauffer sans se polluer peut être effectuée partout en France. Il ne faut pas obligatoirement habiter dans le sud ou dans une région fortement exposée au soleil.

  • Chauffer sans polluer avec une chaudière à condensation

Une chaudière à condensation récupère la vapeur d’eau et les fumées qui sont dégagées par la chaudière pour ensuite chauffer le circuit intérieur du système. Une solution pratique pour exploiter la condensation qui, autrement, serait perdue. Récupérer l’énergie en condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion n’est pas la solution la plus durable en comparaison avec les systèmes que nous avons évoqués précédemment. Ici, aucune utilisation d’énergies renouvelables, mais plutôt une optimisation de la consommation.

Le rendement permis par une chaudière à condensation gaz grimpe ainsi de 15 à 20 % par rapport à une chaudière classique. Cela signifie donc des économies et un meilleur respect de la planète. L’investissement pour s’équiper avec une chaudière à condensation et chauffer en polluant moins est compris entre 5 000 et 8 000 € (chaudière à condensation au gaz) et légèrement moins (4000 à 6000 €) pour une chaudière au fioul.